boussole


boussole

boussole [ busɔl ] n. f.
• 1532; it. bussola « petite boîte »
Instrument qui indique le nord magnétique à l'aide d'une aiguille aimantée mobile, fixée au centre d'un cadran. Boussole de marine. compas. Boussole de poche. S'orienter à l'aide de la boussole. Naviguer à la boussole.
Loc. fig. et fam. Perdre la boussole : perdre la tête; être troublé, affolé (cf. Être déboussolé, perdre le nord, les pédales).

boussole nom féminin (italien bussola, petite boîte) Boîte en matière non magnétique, au centre de laquelle est placée une aiguille aimantée qui repose librement sur un pivot et dont les extrémités se dirigent vers les pôles magnétiques de la Terre, ce qui permet de reconnaître la direction du nord. Valeur de référence : La Bourse, boussole de l'économie. Électricité Appareil de mesure électromagnétique dont l'équipage mobile est formé d'un aimant, mobile autour d'un axe et soumis à l'action d'un champ magnétique, indépendant de l'appareil (par exemple la boussole des tangentes, imaginée par Pouillet). ● boussole (expressions) nom féminin (italien bussola, petite boîte) Familier. Perdre la boussole, perdre le nord, devenir fou. Boussole de déclinaison, boussole mesurant en un lieu l'angle variable que le méridien magnétique fait avec le méridien géographique. Boussole d'inclinaison, aiguille aimantée portée par un axe horizontal, mesurant l'angle que fait en un lieu la direction du champ magnétique terrestre avec l'horizon. Boussole d'arpenteur ou boussole topographique, boussole munie d'un dispositif de visée et utilisée pour les travaux d'arpentage.

boussole
n. f. Instrument constitué par un cadran au centre duquel est fixé un axe vertical autour duquel pivote une aiguille aimantée qui indique la direction du nord magnétique (un peu différent du nord géographique, du fait de la déclinaison magnétique). La boussole, dont le principe fut découvert par les Chinois au IIe s. apr. J.-C., ne fut utilisée en navigation qu'au XIe s. Syn. (Luxembourg) compas.
|| Loc. fig., Fam. Perdre la boussole: perdre la tête, devenir fou.

⇒BOUSSOLE, subst. fém.
A.— PHYSIQUE
1. Instrument construit d'après les propriétés que possède l'aiguille aimantée de se diriger vers les pôles magnétiques de la terre. Boussole à cadran, boussole de variation; se conduire par la boussole, se servir de la boussole.
Boussole de déclinaison. Celle qui sert à mesurer la déclinaison magnétique ou angle formé par le méridien magnétique avec le méridien géographique.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
MAR. Boussole ordinaire, boussole marine, boussole de mer. Boussole de déclinaison fixée de manière à rester toujours horizontale. Naviguer à la boussole. Marinette, du mot « marin » (c'est l')ancien mot de la boussole (RENARD, Journal, 1901, p. 663) :
1. En tous les cas, le passage de la boussole de la Méditerranée dans l'Océan est constaté vers 1417; elle y prend plus volontiers le nom de compas.
J.-B. CHARCOT, Christophe Colomb vu par un marin, 1928, p. 87.
Boussole d'inclinaison. Boussole identique à la boussole de déclinaison, mais placée en position verticale et non horizontale, et servant à mesurer l'angle de l'aiguille aimantée avec l'horizon (cf. Voyage de La Pérouse, t. 1, 1797, p. 247).
2. P. ext.
a) Instrument de mesures électromagnétiques. Boussole des sinus.
Boussole des tangentes. Appareil servant à mesurer l'intensité des courants électriques. Synon. perfectionné galvanomètre. Boussole des tangentes, qui permettait une mesure précise des intensités (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 216).
b) Instrument utilisé pour les relevés topographiques et servant à mesurer l'angle que forme une droite du terrain avec le méridien magnétique. Boussole d'arpenteur ou d'arpentage, boussole topographique. Il [l'ingénieur] lève des plans dans la mine avec sa boussole (VERNE, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 89).
B.— P. anal.
1. [En parlant d'un obj. concr. ou abstr.]
a) Objet qui sert à diriger :
2. L'insecte, dont le corps est revêtu d'écailles insensibles, a des antennes où réside l'organe du toucher, ou peut-être de l'odorat, qui dirige ses mouvements de progression. Ses antennes sont sa boussole.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 263.
3. [Benjamin Constant] ... n'a cessé d'avoir une pensée unique pour boussole.
SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 1, 1863-69, p. 426.
b) Objet dont la valeur sert de référence :
4. « Nous autres, Français, nous faisons en ce moment l'expérience des abîmes », écrit-il [F.-F. Legueu] à propos des variations de l'or et des affolements de la boussole monétaire.
MORAND, Excursions immobiles, 1944, p. 45.
2. [En parlant d'une pers.] Personne dont le jugement sert de guide :
5. Le délire l'a pris dimanche à 5 heures du soir et il a expiré vers 10, sans s'en apercevoir. C'est une perte pour moi irréparable. J'ai enterré avant-hier ma conscience littéraire, mon jugement, ma boussole, — sans compter le reste!
FLAUBERT, Correspondance, 1869, p. 189.
P. méton. Organe ou faculté qui est le siège du jugement, tête, raison. Perdre la boussole. Être décontenancé, devenir comme fou parce qu'on ne sait plus comment ni où diriger sa pensée. Ma parole, je perds la boussole (...) Je sais bien que je suis touché puisque je ressens ma fatigue jusque dans les moelles (CENDRARS, Moravagine, 1926, p. 181).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1527 bussole mar. (J. COLIN, Préf. trad. Thucydide de Seyssel dans HUG.); 1532 boussole (RAB., Pant., liv. V, ch. VII dans GDF. Compl.); cf. 1560 (PASQUIER, Recherches, IV, 25 dans HUG. : Le Quadrant des Mariniers, appelé par les Italiens Boussole, est une invention admirable).
Empr. à l'ital. bussola, attesté au même sens dep. Francesco Buti [1324-1406] dans TOMM.-BELL., forme fém. corresp. au subst. masc. bussolo, bossolo attesté au sens de « petit vase, petit récipient (en bois à l'origine) » d'où l'appellation de la boussole, celle-ci reposant à l'orig. dans une petite boîte en bois (Francesco da Barberino [1264-1348] dans BATT.); bossolo est dér. par l'intermédiaire d'un lat. vulg. buxula (FEW t. 9, p. 654b) du b. lat. buxis, v. boîte.
STAT. — Fréq. abs. littér. :257. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 612, b) 404; XXe s. : a) 190, b) 238.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 51, 149. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 213. — GUTMANS (T.). Une Terminol. occ. unifiée dès le Moy. Âge : les quatre points cardinaux. Linguistique. Paris. 1970, t. 6, n° 1, p. 150. — HAGNAUER 1968, p. 149. — HEHN (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien, sowie in das übrige Europa, hrsg. von V. Schrader. Berlin, 1902, p. 231. — HOPE 1971, p. 166. — ROG. 1965, p. 100. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 85. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 374. — SAR. 1920, p. 43. — SPITZER (L.). Span. dibujar « zeichen » afrz. déboisser. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 376. — WIND 1928, p. 13, 18, 44, 134, 197.

boussole [busɔl] n. f.
ÉTYM. 1532; bussole, 1527; ital. bussola; du lat. vulg. buxula « petite boîte », de buxis.
1 Instrument servant à indiquer une direction, composé d'un cadran au centre duquel est fixée une aiguille aimantée, mobile, dont la pointe se dirige vers le nord. || Boussole de déclinaison, pour déterminer la déclinaison magnétique d'un lieu. || Boussole de marine. Compas. || L'habitacle d'une boussole marine. || Boussole d'inclinaison, pour déterminer la latitude. || Boussole d'arpenteur. || Boussole de poche. → 1. Pointer, cit. 5. || Cadran de boussole. || Partie de la boussole recevant le saphir du pivot. Chape. || S'orienter à l'aide de la boussole. || Naviguer à la boussole.
Vx. || Boussole des sinus et des tangentes : appareil destiné à comparer des intensités de courant électrique. Galvanomètre.
1 Les anciens n'ayant pas de boussole, ne pouvaient naviguer que sur les côtes (…)
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, 4.
2 Attention ! le garçon de dix-sept ans, il est souvent pareil à un pilote qui se fierait à une boussole affolée.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 197.
tableau Noms d'appareils et d'instruments de mesure.
2 Loc. fig. et fam. Perdre la boussole : être troublé, affolé. Perdre (la tête, le Nord…). || Il a complètement perdu la boussole. Azimuté (fam.), déboussolé, désorienté; cinglé, fou.
2.1 Ma parole, je perds la boussole. J'ai relu les dernières pages de mon journal. Les dates et les heures y sont indiquées. Si Moravagine dit vrai, si, réellement, nous sommes aujourd'hui le 11 comme il l'affirme et non pas le 10 comme je le crois, alors… alors, je suis plus gravement atteint que je ne le pensais moi-même.
B. Cendrars, Moravagine, in Œ. compl., t. IV, p. 160.
3 Fig. Objet, personne qui guide, conduit, dirige, sert de point de référence. Conseiller (→ Aimant, cit. 1), direction, guide.
3 La perte de toute boussole, de toute direction, qui caractérise l'attente, persiste encore après l'arrivée de l'être attendu.
Proust, Sodome et Gomorrhe, I, éd. de la Gerbe, p. 189.
4 Suivre mon chemin tout seul, et consulter ma boussole personnelle.
G. Duhamel, le Voyage de Patrice Périot, VIII.
DÉR. Boussolier.
COMP. Déboussolé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boussole — BOUSSOLE. subs. f. Cadran, dont l aiguille frottée d aimant se tourne toujours vers le Nord. Le principal usage de la boussole est sur la mer. Se conduire par la boussole. Se servir de la boussole. Il se dit aussi De l aiguille même. [b]f♛/b] Il… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boussole — BOUSSOLE. s. f. Cadran dont l aiguille est frottée d aimant, & qui sert à faire connoistre le Nort: son plus grand usage est sur la mer. Se conduire par la boussole. se servir de la boussole …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boussole — (vom ital. Bussola, eine kleine Büchse), die Bezeichnung paßt für die so genannten Instrumente nur in so fern, als das Gehäuse der Magnetnadel u. des Kreisringes büchsenförmig ist u. einen wesentlichen Bestandtheil der auf die Eigenschaften des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Boussole — Boussole, s. Bussole …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Boussole — Boussole, s. Kompaß …   Damen Conversations Lexikon

  • Boussole — Boussole, s. Compaß …   Herders Conversations-Lexikon

  • boussole — Boussole, voyez Buxolle …   Thresor de la langue françoyse

  • Boussole — Pour les articles homonymes, voir Boussole (homonymie). Une boussole est un instrument de navigation constitué d’une aiguille magnétisée qui s’aligne sur le champ magnétique de la Terre. Elle indique ainsi le nord magnétique, à ne pas confondre… …   Wikipédia en Français

  • BOUSSOLE — s. f. Sorte de cadran au centre duquel est fixée une aiguille qui tourne librement sur son pivot, et dont la pointe aimantée se dirige toujours vers le nord. La découverte, l invention de la boussole. La boussole n était pas connue des anciens.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • boussole — (bou so l ) s. f. 1°   Cadran au centre duquel est fixée une aiguille aimantée et mobile, dont la pointe se dirige vers le nord. 2°   Par extension, ce qui dirige. •   Il fallait une boussole [aux pasteurs chaldéens] pour se conduire dans ces… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.